Qui est Saint Paterne?

Chrétien au Vème siècle

   Paterne naît à Poitiers en 482, première année du règne de Clovis. Issu d’une famille aisée et chrétienne, il est confié au monastère de Saint-Jovin pour continuer son éducation et choisit rapidement de devenir moine.

Un ermitegrottesmimet_19_

   Il lie une amitié spirituelle avec Scubilion et tous deux s’entraînent  dans leur désir d’une vie de renoncement et de pénitence. Ils souhaitent mener une vie d’ermite et s’installent en forêt, près de Granville en Normandie. Ils vivent là dans la prière et la solitude. Peu à peu, on vient les voir pour leur demander conseils et bénédictions et l’affluence les force à changer d’ermitage. Mais on les retrouve et ils se laissent convaincre de rester pour le salut des habitants des alentours. Ascèse, prière et partage seront les piliers de leur existence.

Missionnaire en Gaule

    La Gaule est encore très marquée par les religions druidiques et les deux moines n’hésitent pas à débarquer en pleine assemblée païenne pour dénoncer l’erreur et proclamer la Foi chrétienne. Les conversions et prodiges ne manquent pas. Leur renommée se propage et le monastère de Saint-Jovin qu’ils avaient quitté les ramène dans leur communauté.

    Léontien (Lô), évêque de Coutances, ordonne Paterne diacre et prêtre en 512. Son ministère est fructueux, il passe pour un saint et l’ermitage qu’il a habité devient un lieu de pèlerinage.

   Conseiller du Roi

    Sa renomchildbert 1ermée parvient aux oreilles du roi Childebert 1er, fils de Clovis:  celui-ci souhaite en faire son conseiller. Il arrive donc à Paris incognito, mais à Mantes, il est pris de compassion pour une femme dont l’enfant a été mordu par une vipère et est en train de mourir. Prières et onctions d’huile bénite lui apportent la guérison. En souvenir, une église sera construite à Mantes sous son patronage. Arrivé à Paris, miracles et guérisons continuent. Paterne devient alors conseiller du roi et tous lui doivent obéissance.

Evêque d’Avranchesaint paterne statue

    A 70 ans, Paterne s’attend à une retraite paisible, mais la visite de trois évêques en songe lui annonce un tout autre avenir. Gilles, évêque d’Avranches, meurt en 552 et voici que Paterne est proclamé évêque par le clergé et les fidèles d’un seul chœur.

   Il consacre son épiscopat à restaurer les églises, faire la charité et à propager la vie monastique. C’est lui qui donnera à ses moines la toute nouvelle règle de Saint Benoît.

    En 557, il assista au troisième Concile de Paris. Tombé malade au lendemain de Pâques, il envoya chercher Scubilion pour l’assister dans la mort, mais celui-ci était dans le même état. Tous deux moururent le même jour, le 16 avril 565, l’un au monastère de Scissy, l’autre à l’abbaye de Maudane.

Pourquoi Saint Paterne à Orléans ?

    Saint Paterne et Saint Scubilion sont enterrés ensemble dans l’oratoire de Scissy, actuelle ville de Saint-Pair-sur-Mer. Quelques parties de leurs reliques furent soustraites aux invasions normandes et  transférées à  Orléans au début du Xème siècle.

sources: d’après  Vie de Saint Paterne, par l’abbé Louis Crochet
et le site wikimanche.fr