Patrice Bally, diacre

Patrice Bally, a été ordonnépatrice bally diacre permanent le 28 juin 2015. Il répond ici aux questions de à Solène Sarrazin, pour le magazine Catholique dans le Loiret.

 

        Mon épouse et moi sommes arrivés à Orléans en 1985 pour le travail. Nous avons donc dû quitter notre région lyonnaise à laquelle nous restons attachés. Pour moi, l’appel à devenir diacre est venu une année où trois personnes successivement m’ont interpelé par rapport à cette question.

La première personne était un diacre, mais je n’y ai pas beaucoup prêté attention, la deuxième personne un prêtre, puis enfin une de nos filles qui m’a fait encore plus réfléchir. Nous avons donc confié toutes ces réflexions au Seigneur et effectivement un mois après, on entrait avec Isabelle dans une année de discernement avec un accompagnement spirituel.

Beaucoup de choses ont déjà changé depuis et une fois ordonné je m’attacherai à être attentif à ma famille. La première place du diacre, c’est dans sa famille. Avec Isabelle, bien sûr, mais aussi nos parents. Mon père est âgé, et j’ai senti chez lui la crainte que j’aie moins de temps à lui consacrer…

Rentrer dans ce cheminement vers le diaconat m’a ouvert à une vie spirituelle plus proche du Seigneur que je ne l’étais dans ma vie de tous les jours. J’essaie d’être plus présent aux autres en m’appuyant sur le Christ.

Retrouvez l’interview vidéo de Patrice en suivant ce lien!