4ème dimanche de Carême

« Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique »

Ce quatrième dimanche de carême nous invite à la joie, non pas une joie éphémère de plaisirs faciles, mais la joie forte et sereine de celui qui se sait aimé. La croix du Seigneur est le signe de son amour inlassable et du salut qu’il apporte au monde. Les textes nous révèlent un Dieu riche en miséricorde, plein d’amour pour son peuple, toujours fidèle à son Alliance. « Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique… pour que, par lui, le monde soit sauvé ». Comment se manifeste pour nous cet amour de Dieu ? Avons-nous déjà fait l’expérience de la grâce, de la tendresse de Dieu ? Comment pouvons-nous aider celles et ceux qui nous entourent à découvrir cet amour ? « …afin que quiconque croit en lui… obtienne la vie éternelle ». Si le salut est don gratuit de Dieu, cet amour premier de Dieu appelle une réponse de foi de l’homme : foi au Christ Jésus, en sa mort sur la croix et en sa résurrection. Le chemin de la prière, du jeûne et du partage n’a pour but que de nous amener à la nuit de Pâques afin d’y retrouver la source de notre vie baptismale et d’en rénover l’engagement de notre foi. Réjouissonsnous, en ce dimanche de Laetare, du don de la foi qui nous a été fait et accueillons-le largement pour qu’il rayonne davantage en notre propre vie et autour de nous. Père Christophe Chatillon